Réalisateur indépendant depuis une dizaine d'années, je ne travaille ni sous contrat, ni sur commande. Je conserve donc l'initiative de mes projets et une totale liberté d'expression. La seule limite à ma créativité reste le manque de fonds et, même si je ne souhaite percevoir qu'un revenu modeste, les frais de production et de diffusion s'élèvent à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Comme pour mon dernier film Des locaux très motivés et toujours par choix militant, je compte distribuer ce documentaire par mes propres moyens. Les projections-débats, en ma présence si possible, seront prioritaires pendant 1 ou 2 ans, en France et peut-être ailleurs, car il existera une version sous-titrée en anglais destinée aux festivals internationaux. Mes autres films y ont obtenu des prix qui ont servi notre cause, du moins je l'espère. C'est en tous cas le but de mon travail : créer un outil efficace et agréable pour générer un dialogue fécond sur le respect du vivant et de son environnement et, peut-être, contribuer à améliorer le bien-être des animaux de ferme et la qualité de vie de celles et ceux qui les élèvent pour nous nourrir.

Je me permets donc de continuer à solliciter d’éventuels mécènes, qui m’aideraient à mettre en place un budget qui couvrirait mes déplacements les plus importants, ou des partenaires de diffusion, pour toucher le plus grand nombre de régions et de spectateurs.


Bien cordialement,


Oliver Dickinson

Un lien qui nous élève

En début de tournage chez Laure et Igor, dans le Vercors.

AccueilAccueil.html
Mécénat
RemerciementsRemerciements.html
PortraitsPortraits.html
RéalisateurRealisateur.html
ContactContact.html
GenèseGen%C3%A8se.html